"Juste avant le crépuscule" de Stephen King

Publié le par David Branger

Juste avant le crépusculeAcquisition de l'un des derniers Stephen King.

 

C'est un recueil de 13 nouvelles qui nous promettent un voyage au coeur de l'épouvante, du fantastique, de l'horreur ou encore de la terreur psychologique.

 

J'aime bien les recueils de nouvelles. Cela permet de faire une coupure avec le roman. L'exercice de la nouvelle est très intéressant et on trouve encore quelques auteurs qui s'y essaient.

King sort régulièrement ce genre de recueil. Peut-être une occasion pour lui d'oublier un tant soit peu le roman pour lier différents destins dans un univers qu'il connait par coeur.

 

C'est d'ailleurs ce qu'il raconte dans son introduction. Cherche-t-il à justifier un recueil de nouvelles alors qu'il précise que bien peu d'auteurs de best seller perdent leur temps avec cet exercice?

On sent surtout que c'est par amour des mots et des histoires qu'il continue à écrire des nouvelles.

 

Bien ! A dans quelques temps alors, quand je serai ressorti plus ou moins en bon état de ce nouveau voyage offert par le maître.

Publié dans News

Commenter cet article

Ari Amy 14/03/2011 13:14



Parions que Stephen n'est pas au courant et qu'il n'a même pas un mot à dire sur la traduction.



David Branger 15/03/2011 09:55



Il doit s'en douter et bien rire!



Ari Amy 13/03/2011 15:17



Les traductions sont véritablement bâclées de nos jours. Personne ne se soucie d'apposer le bon mot au bon endroit. L'autre jour, je feuilletais un roman connu (je pense qu'il
s'agissait de Larsson) et, j'ai trouvé sur deux pages qui se suivent, 48 verbes être et avoir. Inutile de dire que je n'ai pas poursuivi ma lecture. Malheureusement, je constate que les
éditeurs (français autant que les autres) font beaucoup dans la traduction, comme si les bons auteurs ne provenaient que du Royaume-Uni ou des États-Unis. C'est désolant. Pendant qu'ils
produisent ces mauvaises versions, ils refusent des écrivains talentueux.



David Branger 14/03/2011 10:55



Pour le coup ici, je n'ai jamais vu cela: le nom d'un personnage passe de Willa à Wilma ; les négations dans le récit (je précise bien "récit" et pas dialogue) où le "ne" saute comme par magie ;
des mots qui manquent à tour de bras... J'aurai honte de publier un texte pareil!



Ari Amy 12/03/2011 22:14



Je te souhaite un bon voyage parmi les cadavres, meurtres, monstres, vampires et tout l'attirail de Stephen. Je sais déjà que tu vas te régaler.



David Branger 13/03/2011 10:33



Y compris avec les fautes et les mots qui manquent... C'est atroce de voir une édition aussi peu soignée, surtout pour du Stephen King!


Merci de ton passage.